Hannah, le nouveau magazine dédié à la beauté et à la créativité des femmes noires

Hannah, c’est le petit nom qu’utilise le père de Qimmah Saafir pour évoquer le soleil. En attribuant ce nom à son future magazine, la fondatrice et rédactrice en chef new-yorkaise promet de mettre en lumière la beauté et la créativité des femmes noires en leur consacrant un espace où elles pourront partager des sujets de Mode, de Culture et autres.

Avec la création de ce nouveau magazine bi-annuel, Qimmah Saafir compte bien faire sortir de l’ombre ces femmes diverses et prouver aux éditeurs de l’industrie de la mode, souvent frileux, que ces femmes ont, elles aussi, des choses à dire.

Un aperçu de la version digitale du magazine est disponible sur son site web officiel, hannahmag.com, et si vous vous sentez l’âme généreuse, vous pouvez soutenir le magazine dans la création de sa version papier en cliquant ici : Crowdfunding Kickstarter

« Hanna » is the moniker that Qimmah Saafir’s father commonly uses to describe the sun. After she has given that name to her future magazine, the New Yorker founder and editor-in-chief has promised to highligt black women’s beauty and creativity offering them a full space to share issues such as Fashion, Culture  or any other topic.

With the creation of this new bi-annual magazine, Qimmah Saafir intends to bring those diverse women out of the shadows and prove editors from the Fashion industry, often spekticals, that those women have also something to say.

An overview of the magazine, in a digital version one, is available on her official website, hannahmag.com, and if you think you are a generous soul, you can support the magazine with the production of its paper version by clicking here : Crowdfunding Kickstarter

Publicités

Chefs d’oeuvre d’Afrique – Musée Dapper

L’exposition « Chefs d’oeuvre d’Afrique » rend hommage à  Michel Leveau, fondateur du musée Dapper, en réunissant pour la première fois un ensemble de pièces uniques sélectionnées  à partir du Fonds Dapper. Masques, statues, parures et bien d’autres objets racontent l’histoire des sociétés qui les ont conçu. Certaines de ces oeuvres ont appartenu à des personnalités férues d’art moderne telles que : Paul Guillaume, Jacob Epstein, Georges de Miré, Charles Ratton, Louis Carré, René Rasmussen, Helena Rubinstein…

Quelques rencontres autour de l’exposition…

Vendredi 2 octobre à 19 h

  • Royauté sacrée et sorcellerie chez les Bangwa-Fontem du Cameroun, hier et aujourd’hui

Conférence de Jean-Pierre Warnier, anthropologue, coauteur du catalogue de l’exposition

Vendredi 6 novembre à 19 h

  • Quand les dieux deviennent des objets d’art – Le crépuscule des dieux Bamana

Conférence de Jean-Paul Colleyn, anthropologue, coauteur du catalogue de l’exposition

Samedi 5 et dimanche 6 décembre

  • WEEK-END LIBÉRER LES CHEVEUX Conférence, débat, animation

Musée Dapper :
35 bis, rue Paul Valéry – 75116 Paris

Du 30 septembre 2015 au 17 juin 2017

« African Masterpieces » exhibition pays tribute to Michel Leveau, founder of Dapper museum assembling for the first time a collection of unique works selected from Dapper Foundation. Masks, statues, adornments and several other objects relate the history of societies that created them. Some of those artworks were own by modern art passionate personalities such as : Paul Guillaume, Jacob Epstein, Georges de Miré, Charles Ratton, Louis Carré, René Rasmussen, Helena Rubinstein…

Meeting platforms around the exhibition…

Friday 2nd October at 7:00 PM

  • Sacred royalty and witchcraft by Banwa-Fontem of Cameroon, yesterday and today

Jean-Pierre Warnier‘s Conference, anthropologist, co-author of the exhibition catalogue

Friday 6th November at 7:00 PM

  • When gods become carved art objects – The twilight of Bamana gods

Jean-Paul Colleyn’s Conference, anthropologist, co-author of the exhibition catalogue

Saturday 5th et Sunday 6th december

  • Free your hair week-end –  Conference, debate, cultural animation

Musée Dapper :
35 bis, rue Paul Valery – 75116 Paris

From 30th September 2015 to 17th June 2017