Hicham Lahlou : entre design et art contemporain, le designer marocain impose son style à l’international

Ceiling par Hicham Lahlou © Photo François Mallet

LAHLOU Hicham-PP-N&B-KP-8896-FP-LOGO(1)L’année s’achève en douceur pour Hicham Lahlou. A 45 ans, le designer marocain  siège désormais au Conseil d’administration de l’Organisation mondiale du design. Elu en octobre 2017 pour une période de deux ans, Hicham Lahlou portera les couleurs de l’Afrique et s’évertuera à faire rayonner le continent, sur la scène internationale, tout au long de son mandat. Une mission, largement à sa portée, dont l’artiste compte bien mener d’une main de maître.

Avec plus de 20 ans d’expérience à son actif, l’ex-étudiant de l’Académie Charpentier  s’illustre avec talent dans le circuit du design et de l’architecture d’intérieur. Ce boulimique du travail a compris très tôt que pour réussir, il ne doit pas ménager ses efforts. « J’ai toujours cet esprit de combativité, d’aller de l’avant, de réfléchir comme si je venais toujours de démarrer », nous confie-t-il. Loin de se conforter dans l’idée que toute chose est acquise, le designer se remet souvent en question. « J’ai la capacité d’avoir cette humilité de garder les pieds sur terre ». Cette philosophie de vie, liée à ses valeurs et à son éducation le contraint à aborder chaque nouveau projet avec un œil différent.

C’est, notamment, ce qui lui a permis, dès l’âge de 15/17 ans de considérer le design comme un secteur multidisciplinaire  et d’évoluer vers un design thinking. « C’est une manière de penser qui doit s’adapter à des cas de figures. Vous devez designer du mobilier pour une ville…et bien, une ville a son identité, a son histoire… » La difficulté, selon lui, réside dans la manière dont ce mobilier va s’intégrer dans le paysage urbain et comment il va être perçu par le consommateur, d’où l’importance de placer l’utilisateur au cœur de la réflexion.

Sush box Casablanca Hicham Lalhou
Sushi Box Casablanca – Projet entièrement réalisé par Hicham Lahlou ©Hicham Lahlou

Invité au quatre coins du monde, Hicham Lahlou a fait une petite escale à la Foire d’Art Contemporain africain (AKAA), le mois dernier, le temps de présenter, comme à son habitude, des « pièces innovantes, à mi-chemin entre le design et l’art contemporain ». Des pièces qui font, aujourd’hui de lui un leader incontournable du design dans le continent africain et qui lui ont valu l’insigne de Chevalier des Arts et des Lettres de la République française en 2016.

L’année 2018 s’annonce donc sous les meilleurs auspices. Il devrait confirmer la 2ème édition d’Africa Design Days dont il est l’organisateur et endosser sa mission au sein de l’Organisation mondiale du Design, sans compter tous les nouveaux projets qui se présentent à lui. Nous lui souhaitons une belle réussite.

Publicités

1:54, Clap sur le parcours atypique de l’artiste marocain Hassan Hajjaj

Hassan Hajjaj est un artiste multi-disciplinaire originaire de Larache, dans le nord du Maroc. Il s’installe en Angleterre à l’âge de 13 ans et découvre la scène urbaine londonienne, le hip-hop, le reggae, l’ambiance des clubs dont il va s’inspirer et mixer le tout avec ses origines nord-africaines pour créer un style qui lui est propre. Cet amoureux des arts, comme il se définit, s’illustre dans plusieurs disciplines  : la photographie, le design et la scénographie. Il vit actuellement entre Londres et Marrakech et son travail est exposé aux Etats-Unis, en Angleterre, en France, à Dubaï ou encore encore en Tunisie.

Pourtant, rien n’était gagné pour Hassan. Je suis sorti de l’école sans qualification et j’ai exercé dans plusieurs activités avant de m’orienter vers les arts. Je dirigeais des clubs de nuit, j’avais une boutique de prêt à porter, je produisais des vidéoclips, j’étais assistant styliste…Ce sont toutes ces formations qui m’ont amené là où je suis aujourd’hui …J’ai commencé à exercer dans les arts en 1993, nous dit-il.

Ses sujets de prédilection sont les peuples, la culture et la tradition. En détournant des objets de la grande consommation, l’artiste crée des univers ludiques où se mêlent les styles de tout genre. Sélectionné dans la catégorie « Projets spéciaux »  du 1:54 (Foire internationale d’art contemporain d’Afrique), Hassan Hajjaj a imaginé un espace unique inspiré de son héritage marocain et réalisé à partir d’objets recyclés. Quand je vivais au Maroc, juste avant d’arriver en Angleterre, le recyclage faisait partie de la vie quotidienne et je l’ai incorporé naturellement à mes créations, confit-il à Afrique sur scène. J’aimerais partager mon travail avec toutes les personnes concernés de près ou de loin par l’art.

En attendant, Hassan Hajjaj a accepté de partager avec Afrique sur scène cette photo du grand Keziah Jones, extraite de sa série « Mes rock stars », une image qui représente à la fois le passé, le présent et le futur…intemporelle.

o-HASSAN-HAJJAJ-900

Exposition 1:54

Somerset House
Londres

Du 15 au 18 octobre 2015

L’artiste travaille actuellement sur ses prochaines expositions solo :

Gallery The Third Line à Dubaï , ensemble de travaux sur la gym arabe

Gallery Taymour Grahne à New-York, Pin-ups arabes

Vous pouvez découvrir ses travaux sur sa page Facebook

Hassan Hajjaj is a multidisciplinary artist originated from Larache, in the north of Morocco. He moves to England at the age of 13 and discovers the London urban scene, hip-hop, reggae, and clubs that he takes inpiration from and mixes the whole with his North-African origins to create his own style. This Art fan, as he calls himself, operates in the field of photography, design and scenography. He currently lives between London and Marrakech and his artwork is shown in the United States, England, France, Dubaï or Tunisia.

However, nothing was self evident for Hassan. »I came out of shool with no qualification and got involved with many things before art : running clubs, managing a boutique selling fashion, working on music videos and also as an assistant stylist…I started doing art from 1993″, he reveals us.

His favourite topics are people, tradition and culture. By displacing consumer goods from their right places, the artist creates entertaining and freaking universes. Selected in the « Special projects » of the 1:54 (Contemporary African Art Fair) he has designed a unique lounge inspired from his Moroccan heritage and made from recylcled objects. « When I was still living in Morocco before coming to UK, recycling was part of everyday life and this has come out in my work naturally », he says to Afrique sur scene. « I would like to share my work with all of people from art to someone who normally not interested in art ».

Meanwhile, Hassan Hajjaj has accepted to share with Afrique sur scene this photo of the amazing Keziah Jones which is part of his series « My rock stars », a picture that represents the past, the present and the future at the same time…timeless.

1:54 Exhibition

Somerset House
London

From 15th to 18th october 2015

The artist is currently working on his next solo exhibitions :

Gallery The Third Line in Dubaï , body of work on arabic gym

Gallery Taymour Grahne in New-York, Arabic Pin-ups

You can discover his work on his Facebook page.